Franzele
Françoise Rothenburger
page facebook

 

 
Intro
Présentation
Galerie
Expositions
Revue de presse
Contact
Mentions légales

Revue de presse

Nouvelles éditions du livre sur Obernai
(texte Catherine Jordan et photo Christophe Hamm).




Exposition "L'art au vert" à Goxwiller.




"Franzele" est dans ZUT magazine Numéro 02
(Automne/hiver 2015).

Pourquoi Obernai ?
"C’est à Obernai que j’ai vécu mes multiples vies professionnelles, dont celle d’artiste-peintre que j’exerce depuis 15 ans. C'est ici que j’ai vécu mes premiers émois artistiques et que les premiers regards se sont posés sur mes toiles. Le jugement d’un environnement aussi familier n’est pas évident mais reste motivant et empreint de sympathie. Mon atelier est installé dans mon salon, des amis y viennent régulièrement pour échanger et peindre."

Magazine ZUT


Les peintures de Françoise Rothenburger.

Sous le signe de la courbe, les peintures de Françoise Rothenburger sont en accord parfait. La première, membre de l'AIDA, ayant invité la dernière à se joindre à l'exposition.

Des toiles sensuelles

Sensuelles, joyeuses, lumineuses, les huiles sur toile de Françoise Rothenburger, élève de Pascal Anthony sont un bain de jouvence. Le couple se séduit, l'homme contant fleurette à la jeune femme aux rondeurs appétissantes. Le matelot risque un bisou et modernise la tentation. Un rouge somptueux domine et ses couples poursuivent leur quête de plaisir.
Sur la "Vespa bleue", en "Deudeuche", au "Bal", ils s'enlacent, dansent et l'on croit entendre l'accompagnement musical. Françoise Rothenburger cadre bien ses sujets, d'un trait qui ne semble pas retouché, elle leur donne vie et mouvement. Même si l'image est passéiste, on croit à la fête.

Julie Carpentier
Maison d'art, 130 Grand'Rue tous les jours de 14 h à 19 h jusqu'au 17 septembre ; tél. 03 88 32 40 39, www.aida-galerie.com


FRANCOISE ROTHENBURGER
ET RENEE SANZ


Un ensemble harmonieux

Les grandes expositions collectives de l’été ayant pris fin, l’association des artistes indépendant d’Alsace renoue avec sa tradition : un peintre et un sculpteur pour emplir l’espace de la maison d’art, avec une nouvelle exposition tous les quinze jours.
Françoise Rothenburger, originaire d’Obernai où elle a longtemps tenu une hôtellerie, nous propose ses huiles grand format. Précisons-le d’emblée : chez Françoise Rothenburger tout est grand ! Le support, d’abord, puis le contenu : formes
 
opulentes des femmes, croquées dans des couleurs vives, saisies au cœur de la vie. Scène de la vie ordinaire et amoureuse que Françoise Rothenburger nous restitue avec un clin d’œil malicieux. Ses peintures respirent la fraîcheur et une certaine ingénuité. Une sorte de bonne humeur s’en dégage. Aucun paysage n’entoure ces personnages, comme pour cristalliser toute l’attention sur l’être humain. Lui seul compte.
Les Dondons
Pas étonnant donc que Françoise Rothenburger s’adonne également au portrait. "C’est une passion, dit elle, je l’ai toujours eue mais je n’ai jamais osé la vivre. Et un jour la vie m’a donné la chance de m’y consacrer". Précisons également qu’il s’agit là de sa première exposition à la maison d’art et qu’elle mérite notre attention. Il se dégage de ses toiles un optimisme quasi contagieux qui n’est pas à
 
négliger en ces temps de morosité généralisée…
Renée Sanz, quant à elle, vit à Saverne où elle expose régulièrement ses terres cuites. Renée Sanz aime assembler création originale et matières recyclées qu’elle déniche dans la nature, bois, ferrailles… ses formes longilignes et délicates semblent faire écho aux femmes plantureuses de Françoise Rothenburger.
Genevièvre SENGER
Exposition visible jusqu’au 17 septembre.
Maison d’art : 130, grand’rue 67000 Strasbourg
Tel. 03 88 32 40 39
Galerie ouverte tous les jours de 14 h à 19 h.


Réalisation : www.mac-infograph.com